Suivez-nous sur...
Partage
Vous êtes ici
>
>
>
>
Communication des résultats et moments d’échanges

COMMUNICATION DES RÉSULTATS ET MOMENTS D’ÉCHANGES

19 au 21 novembre 2013 Colloque FeStudy : " Festivals de musiques, un monde en mutation "

L’organisation de ce colloque européen fut  l’aboutissement d’un travail de recherche de plus de trois ans, co-dirigé par Emmanuel Négrier (chercheur au CNRS - France), Michel Guérin (directeur de l’Observatoire des politiques culturelles de Belgique francophone) et Lluis Bonet (chercheur à l’Université de Barcelone).

Initié par 9 associations nationales de festivals européens, avec une coordination technique assurée par France Festivals – Fédération française de festivals de musique et spectacle vivant, il a pris place dans un contexte critique. En effet, alors que les festivals sont devenus l’une des modalités majeures des politiques culturelles européennes, l’Europe manque du minimum de connaissance commune sur les cadres politiques, culturels et artistiques dans lesquels les festivals se développent.

Le colloque « Festivals de musiques, un monde en mutation » a été une occasion unique de présenter les résultats de cette étude inédite et jamais égalée.

Ce colloque s’est déroulé du 19 au 21 novembre 2013 dans l’Eurodistrict de Lille-Courtrai-Tournai, au Nouveau Siècle à Lille.

Les deux jours de débats comprenant 5 tables rondes auxquelles ont participé une trentaine de professionnels et de chercheurs européens et du Québec ont été ponctués par une programmation artistique qui s’est déroulée à Courtrai et Tournai dans le cadre d’un partenariat avec le Festival NEXT et lille3000.


Le colloque était une co-organisation franco-belge : en partenariat avec la fédération des festivals de Flandres, l’Observatoire des politiques culturelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Festival de Wallonie.

Site officiel  de FeStudy : www.festudy.com

Toutes les informations sur la publication de l’étude présentée ici

12 et 13 novembre 2009 Colloque « Ami public N°1 : L’audience des festivals »

France Festivals a réuni près de 350 professionnels pendant deux jours autour de la question des publics des festivals à partir de plusieurs tables rondes composées par plus de 25 intervenants français et étrangers :

  • Les festivals : nouvelles pratiques, nouveaux publics ?
  • À la conquête des publics, les stratégies de programmation
  • Festivals et développement local
  • Festivals, instruments des politiques culturelles ?

Nous avons bénéficié d’un important soutien de la Région Languedoc-Roussillon et de Réseau en scène Languedoc-Roussillon qui ont très largement contribué à la qualité de l’organisation.

 
Les résultats de l’étude menée depuis deux ans par Emmanuel Négrier, chercheur au CNRS et son équipe ont pu être présentés :

  • 30 festivals au niveau national et 19 à l’échelle de la Région Languedoc-Roussillon ont été étudiés
  • 24 000 questionnaires remplis par le public ont été collectés et traités
  • Sans précédent par son ampleur et par l’échantillon étudié : festivals de musique – jazz, musiques actuelles,musiques du monde et classique – et de danse

Toutes les informations sur les publications de l’étude présentée : ici

Colloque 2009

16 et 17 novembre 2006 Colloque "Les Nouveaux territoires des festivals"

France Festivals a organisé les 16 et 17 novembre 2006 au Mans, à l’Abbaye de l’Epau, un colloque consacré aux nouveaux territoires des festivals.
Rarement étudiés, méconnus et souvent sous-évalués quant à leurs apports dans le champ culturel, les festivals vivent aujourd’hui d’importantes mutations à l’instar de l’ensemble des acteurs du spectacle vivant.

  • La recomposition territoriale et la décentralisation
  • La conquête de nouveaux publics et l’évolution des programmations
  • Une économie des arts de la scène de plus en plus fragilisée
  • La nécessité de la réflexion à l’échelle de réseaux infra et supranationaux
  • Les enjeux de la captation de spectacles et des réseaux de distribution de l’édition musicale sont les principales questions qui ont nourri les débats de ce colloque

Au vu de l’expérience de l’organisation d’un premier colloque tenu à Royaumont en 2003 et de ses missions de mise en réseau et d’observatoire, France Festivals a souhaité réunir les professionnels du secteur de la musique et de la danse pour analyser les principaux enjeux auxquels les festivals sont aujourd’hui confrontés et dégager des pistes d’actions individuelles et/ou collectives pour relever au mieux les nouveaux défis qui se posent à eux.  

Deux publications donnent un écho des principaux sujets de débats :

  • "Les Nouveaux territoires des festivals" aux Éditions Michel de Maule
  • Les actes du colloque en co-édition avec le Magazine la Scène


Colloque 2006

13 et 14 novembre 2003 colloque "la Musique a-t-elle besoin des festivals ?"

France Festivals a organisé un colloque en l’abbaye de Royaumont, en novembre 2003, ayant pour thème : la musique a-t-elle besoin des festivals ? dont les principales conclusions étaient les suivantes :

  • Quelle que soit leur taille, les festivals ont une forte exigence qualitative de contenu musical.
  • Les festivals sont une source de revenus déterminante pour les artistes et les groupes non permanents (la part des festivals dans les engagements des formations appartenant à la Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés - FEVIS - représente entre 60 à 80% de leur activité), et la diffusion de la musique de chambre repose essentiellement sur les festivals
  • Ils constituent une rampe de lancement irremplaçable pour nombre de compositeurs et d’interprètes.
  • Ils jouent un rôle considérable dans la diffusion de la musique contemporaine.
  • Les festivals sont des lieux de rencontres exceptionnels entre les artistes et le public.

Par leur nombre et leur qualité, les festivals constituent un élément incontournable de la vie musicale française.

Et pourtant les festivals sont fragiles et inquiets :

  • Leur gestion est rendue de plus en plus complexe.
  • La prise de risque musical s’est accrue.
  • Les ressources publiques se raréfient.
  • Les collectivités territoriales sont les principaux acteurs du financement avec le risque de la restriction des budgets.
  • Le mécénat n’a pas pris le relais. Il est attendu de voir les effets du nouveau dispositif législatif en faveur du mécénat.

Le colloque de Royaumont en 2003 a marqué une étape importante dans la connaissance et la reconnaissance des festivals de musique.

Trois ans après, il apparaissait nécessaire d’approfondir la démarche entreprise à Royaumont par l’organisation d’un nouveau colloque sur les nouveaux territoires des festivals.