Suivez-nous sur...
Partage
Vous êtes ici
>
>
Découvrir nos Festivals de musique et du spectacle vivant

DÉCOUVRIR NOS FESTIVALS DE MUSIQUE ET DU SPECTACLE VIVANT

Festival International des Arts de Bordeaux Métropole

du 05/10/2017 au 25/10/2017

3 SEMAINES D’EFFERVESCENCE ARTISTIQUE


PARTICIPATIF ET COLLABORATIF


CO-CONSTRUIT AVEC 40 LIEUX PARTENAIRES


PLUS DE 30 SPECTACLES SUR SCÈNE ET DANS L’ESPACE PUBLIC


1 QG ARTISTIQUE ET FESTIF


27 CRÉATIONS / PREMIÈRES EN FRANCE


1 LABEL EUROPÉEN


3 RENCONTRES PROFESSIONNELLES


+ DES TEMPS D’ÉCHANGE ET DE RÉFLEXION


La ligne éditoriale du festival est axée sur une programmation internationale, la création régionale. À chaque édition, le festival dessine une thématique engagée et développe des projets dans l’espace public.


Des artistes confirmés de la scène internationale


Avec plus de deux tiers de la programmation internationale, des créations et – pour beaucoup – des premières françaises, le festival se place parmi les grands festivals incontournables de la scène internationale.


Une dynamique artistique locale forte


Pour valoriser et soutenir les talents locaux, une large place est donnée aux artistes de la Nouvelle-Aquitaine. Ils bénéficient ainsi d’un rayonnement et d’un accueil pour leurs nouvelles créations.


Un festival engagé


En mettant un coup de projecteur sur des thématiques sociétales le festival s’engage avec des artistes qui questionnent notre société contemporaine en mouvement. Les artistes du Proche et Moyen-Orient pour la première édition, ou les frontières pour l’édition 2017.


Une démarche collaborative


Ce festival est le fruit de la collaboration d’une quarantaine de structures culturelles et de collectivités territoriales. Dirigé par Sylvie Violan, il est co-porté par l’association indépendante Festival des Arts de Bordeaux et la scène cosmopolitaine, Carré-Colonnes.

jeudi 21 septembre 2017

  • 19h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

jeudi 05 octobre 2017

  • 19h30 > Palais Rohan
  • Installation - El plastico con el que vivimos (le plastique dans lequel nous vivons) - Luzinterruptus

Après Londres, Berlin et Madrid — où le collectif a débuté ses interventions lumineuses— Luzinterruptus vient illuminer le palais Rohan de Bordeaux. Pour cette création in situ, le collectif anonyme illuminera l’hôtel de ville en habillant ses fenêtres de lumières et de sacs plastiques colorés récupérés auprès d’habitants de la métropole. Une installation monumentale qui marque l’ouverture de cette deuxième édition du Festival International des Arts de Bordeaux Métropole.

19:30 – Traversées, performance dansée par laCie Volubilis
19:45 – Ouverture officielle et illumination de l’œuvre

vendredi 06 octobre 2017

  • 12h15 > Molière Scène d’Aquitaine
  • Théâtre - Hémistiche et Diérèse, Thomas Visonneau

Une petite forme pour raconter le théâtre classique, éprouver l’alexandrin, appréhender Corneille (et Racine) et détruire quelques clichés sur toutes ces choses que l’on apprend en cours sans jamais les incarner.

  • 18h30 > Institut Culturel Bernard Magrez
  • Exposition (entre) exposition, Grégory Edelein

En échoaux 3 propositions de Grégory Edelein aux frontières de la métropole Bordelaise,(entre)rassemble les différentes composantes de sa recherche artistique autour du signe Parenthèse. Cette exposition donnera à voir les images des interventions avec les parenthèses pour paysage, des traces du voyage à vélo en Italie pour aller consulter la première parenthèse de l’histoire ; ou encore son travail éditorial autour deLa recherche du temps perdude Marcel Proust… Cet ensemble singulier s’augmentera d’images desBal(l)adesinventées pour Bordeaux.

Vernissage le 8 octobre à 18h30

et du 7 au 22 octobre
du ven au dim 13h > 18h

  • 18h30 > Saint-Médard-en-Jalles
  • Far Ouest une aventure de proximité, Opéra Pagaï

Opéra Pagaï nous présente une mini-épopée à « hauteur d’homme » où se télescopent les réalités de ce coin de Gironde et les enjeux de notre monde au XXIe siècle. Ils ont écouté chaque habitant croisé, et lu chaque paysage traversé pour y tirer le fil de notre histoire… Comme chaque aventure doit ménager son lot de surprises, il ne faut pas trop en dire.Far Ouestest un western péri-urbain, sans ranch, sans diligence et sans indien. Quoi que…

Attention, si vous n’aimez pas l’inconfort, et que vous détestez l’imprévu, si vous ne savez pas faire de vélo et si vous avez peur la nuit, alorsFar Ouestn’est sans doute pas pour vous. Pour les autres, munissez-vous de bonnes chaussures, d’une lampe de poche et d’un imperméable si le temps menace. Sachez que vous ne pourrez pas quitter l’expédition en cours. Ou alors ce sera à vos risques et périls…

Les 6, 7, 11, 12, 13, 14, 18, 19, 20 octobre

à18h30 / 19h15 / 20h / 20h45

Rdv au Carré

samedi 07 octobre 2017

  • 11h30 > Jardin Public
  • Performance - A string Section, Reckless Sleepers

Les cinq chaises sont là bien avant elles. Elles ? Cinq femmes habillées de noir, talents hauts, élégantes, telles des concertistes d’un seul instrument : une scie. Dès lors, cetteString Sectiondu genre bûcheron n’aura de cesse de scier ses assises, dans toutes les positions possibles, jusqu’à ce qu’elles deviennent amas de bois et nuages de sciure. La chaise devient le lieu et l’objet du déséquilibre, de l’absurde et de l’insolence, au fil de quarante minutes délicieusement grinçantes.

  • 12h15 > Molière Scène d’Aquitaine
  • Théâtre - Hémistiche et Diérèse, Thomas Visonneau

Une petite forme pour raconter le théâtre classique, éprouver l’alexandrin, appréhender Corneille (et Racine) et détruire quelques clichés sur toutes ces choses que l’on apprend en cours sans jamais les incarner.

  • 17h00 > Miroir d'eau
  • Performance - A string Section, Reckless Sleepers

Les cinq chaises sont là bien avant elles. Elles ? Cinq femmes habillées de noir, talents hauts, élégantes, telles des concertistes d’un seul instrument : une scie. Dès lors, cetteString Sectiondu genre bûcheron n’aura de cesse de scier ses assises, dans toutes les positions possibles, jusqu’à ce qu’elles deviennent amas de bois et nuages de sciure. La chaise devient le lieu et l’objet du déséquilibre, de l’absurde et de l’insolence, au fil de quarante minutes délicieusement grinçantes.

  • 20h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Hospitalités, Massimo Furlan / Kristof Hiriart

Massimo Furlan a proposé à la municipalité de La Bastide-Clairence au Pays basque d’annoncer l’ouverture d’un centre d’hébergement de migrants pour régler le problème des loyers trop élevés. Ce qui devait être une fiction interprétée par un collectif de villageois devient réalité. L’ancien maire et plusieurs habitants décident de rendre la proposition concrète. Cette pièce s’empare de sujets au cœur de notre actualité : l’hospitalité et l’accueil des migrants.

dimanche 08 octobre 2017

  • 10h00 > Saint-Médard-en-Jalles
  • Aventure/Production FAB - Bal(l)ades aux confins, Grégory Edelein
Pour Deleuze et Guattari, «un territoire emprunte à tous les milieux, il les prend à bras le corps (bien qu’il reste fragile aux intrusions)».


Les Bal(l)ades aux confins
seront en quelque sorte cette intrusion dans le territoire, pour explorer les paysages aux frontières, aux antipodes de la métropole en trois lieux aux ambiances singulières. Nous emporterons avec nous deux parenthèses démesurées pour tenter de révéler les liens entre typo et topo graphie, porter notre attention sur les détails ou ouvrir des digressions. Enfilez vos chaussures de marche et prévoyez votre pique-nique, nous partons en ba(l)lade.

  • 11h30 > CAPC musée
  • Performance - A string Section, Reckless Sleepers

Les cinq chaises sont là bien avant elles. Elles ? Cinq femmes habillées de noir, talents hauts, élégantes, telles des concertistes d’un seul instrument : une scie. Dès lors, cetteString Sectiondu genre bûcheron n’aura de cesse de scier ses assises, dans toutes les positions possibles, jusqu’à ce qu’elles deviennent amas de bois et nuages de sciure. La chaise devient le lieu et l’objet du déséquilibre, de l’absurde et de l’insolence, au fil de quarante minutes délicieusement grinçantes.

  • 15h30 > La Cité du Vin
  • Performance - autopsy.glass, Myriam Bleau

autopsy.glassest une performance audiovisuelle qui explore le potentiel sonore, visuel et symbolique du verre à vin. Grâce à des manipulations en direct, parfois délicates, parfois violentes, Myriam Bleau plonge le public dans un univers musical et lumineux composé de résonances, d’éclats, de craquements, d’explosions. La performeuse cristallise la tension si particulière qui est associée à la destruction de cet objet fragile. Spectacle suivi d’une dégustation de vins canadiens.

  • 16h00 > Place Pey Berland
  • Flashmob - Panique au FAB / Flashmob bricolé par la Cie Volubilis Agnès Pelletier / Volubilis
Combien seront-ils ? 100 ? 200 ? 400 ?

Agnès Pelletier revient cette année avec un flashmob géant orchestré par des professionnels et interprété par des danseurs amateurs. Que vous veniez pour danser ou regarder, ne manquez pas cet événement éphémère fédérateur avant qu’il ne disparaisse..

Ouvert à tous

Vous n’avez jamais dansé ?

Vous voulez vivre une expérience indédite ?

Rejoignez-nous et entrez dans la danse !

Infos

benevole@festivalbordeaux.com

06 64 11 84 55

  • 17h00 > Miroir d'eau
  • Performance - A string Section, Reckless Sleepers

Les cinq chaises sont là bien avant elles. Elles ? Cinq femmes habillées de noir, talents hauts, élégantes, telles des concertistes d’un seul instrument : une scie. Dès lors, cetteString Sectiondu genre bûcheron n’aura de cesse de scier ses assises, dans toutes les positions possibles, jusqu’à ce qu’elles deviennent amas de bois et nuages de sciure. La chaise devient le lieu et l’objet du déséquilibre, de l’absurde et de l’insolence, au fil de quarante minutes délicieusement grinçantes.

  • 17h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Hospitalités, Massimo Furlan / Kristof Hiriart

Massimo Furlan a proposé à la municipalité de La Bastide-Clairence au Pays basque d’annoncer l’ouverture d’un centre d’hébergement de migrants pour régler le problème des loyers trop élevés. Ce qui devait être une fiction interprétée par un collectif de villageois devient réalité. L’ancien maire et plusieurs habitants décident de rendre la proposition concrète. Cette pièce s’empare de sujets au cœur de notre actualité : l’hospitalité et l’accueil des migrants.

  • 17h30 > La Cité du Vin
  • Performance - autopsy.glass, Myriam Bleau

autopsy.glassest une performance audiovisuelle qui explore le potentiel sonore, visuel et symbolique du verre à vin. Grâce à des manipulations en direct, parfois délicates, parfois violentes, Myriam Bleau plonge le public dans un univers musical et lumineux composé de résonances, d’éclats, de craquements, d’explosions. La performeuse cristallise la tension si particulière qui est associée à la destruction de cet objet fragile. Spectacle suivi d’une dégustation de vins canadiens.

lundi 09 octobre 2017

  • 18h00 > Musée d'Aquitaine
  • FABlabla – Conférence participative Massimo Furlan / Kristof Hiriart, Arkadi Zaides, et Renaud Cojo / Ouvre le chien

L’Université Populaire de Bordeauxet le FAB s’associent pour proposer des temps d’échanges autour de la question de la frontière en écho à certains spectacles de la programmation.

CONFÉRENCES PARTICIPATIVES
Le savoir se partage, il s’enrichit des regards multiples. À partir d’un spectacle, l’Université Populaire de Bordeaux vous invite à ces regards croisés, où un-e artiste, un-e chercheur-euse, et un public discutent ensemble et additionnent leurs intelligences sur un même objet. Loin d’une conférence classique et scolaire, ces temps d’échanges visent à sortir des postures d’expert, des visions univoques, pour permettre la parole de chacun-e et enrichir le discours collectif.


FABlablaHospitalités,dialogue entre Massimo Furlan, un chercheur et le public
lun 9 oct 18h(2h) //Musée d’Aquitaine

FABlablaTALOS,dialogue entre Arkadi Zaides, un chercheur et le public
mer 11 oct 18h(2h) //Musée d’Aquitaine

FABlablaHaskell Junction,dialogue entre Renaud Cojo, un chercheur et le public
mar 24 oct 18h(2h) //La Halle des Douves

mardi 10 octobre 2017

  • 19h00 > Auditorium de la Médiathèque Jacques Ellul
  • Théâtre - Avant la révolution, Ahmed El Attar

Le 25 Janvier 2011 a marqué un moment décisif dans l’histoire de l’Égypte contemporaine et, dans une certaine mesure, l’histoire mondiale. Près de six ans plus tard, comment percevons-nous les changements si violemment exigés ? Dans une série de souvenirs thématiques— l’amour, l’avenir, la famille, l’oppression, l’argent—, entre documentaire et fiction, El Attar fait la description complexe, à hauteur de femme et d’homme, de ce qui a précédé. En fouillant le passé il nous invite à réfléchir au présent, et qui sait, peut-être à entrevoir l’avenir.

  • 19h00 > Espace culturel du Bois fleuri, Ville de Lormont
  • Performance - Talos, Arkadi Zaides

Quelle chorégraphie peut émerger à proximité des frontières ? Quelles stratégies restrictives y influencent le mouvement ? Le point de départ de cette création est un projet soutenu par l’Union européenne, intituléTALOS, prévoyant un système de protection robotisé des frontières de l’Europe. À travers cette performance conférencière, Arkadi Zaides tente de décrypter les différentes rencontres susceptibles de se produire entre humains et technologies dans les zones frontalières et qui semble impensable aujourd’hui.

  • 21h00 > Carré
  • Théâtre - The Jokers, Zoukak Theatre Company

Comédiens, danseurs, musiciens, Zoukak Theatre company propose un théâtre citoyen, en résonance avec les thèmes civiques libanais, comme avecThe Battle Scene, tableau chorégraphique et tragique qui pose la question de notre responsabilité face aux événements. Avec The Jokers, le collectif nous plonge dans les coulisses d’un spectacle, pour mieux appréhender ces instants de transfigurations, où l’identité personnelle de l’artiste laisse place aux rôles incarnés avant de monter sur scène. Jusqu’où sommes-nous complices de ce qui se déroule devant nos yeux ?

mercredi 11 octobre 2017

  • 19h00 > Carré
  • Théâtre - The Jokers, Zoukak Theatre Company

Comédiens, danseurs, musiciens, Zoukak Theatre company propose un théâtre citoyen, en résonance avec les thèmes civiques libanais, comme avecThe Battle Scene, tableau chorégraphique et tragique qui pose la question de notre responsabilité face aux événements. Avec The Jokers, le collectif nous plonge dans les coulisses d’un spectacle, pour mieux appréhender ces instants de transfigurations, où l’identité personnelle de l’artiste laisse place aux rôles incarnés avant de monter sur scène. Jusqu’où sommes-nous complices de ce qui se déroule devant nos yeux ?

  • 19h00 > Auditorium de la Médiathèque Jacques Ellul
  • Théâtre - Avant la révolution, Ahmed El Attar

Le 25 Janvier 2011 a marqué un moment décisif dans l’histoire de l’Égypte contemporaine et, dans une certaine mesure, l’histoire mondiale. Près de six ans plus tard, comment percevons-nous les changements si violemment exigés ? Dans une série de souvenirs thématiques— l’amour, l’avenir, la famille, l’oppression, l’argent—, entre documentaire et fiction, El Attar fait la description complexe, à hauteur de femme et d’homme, de ce qui a précédé. En fouillant le passé il nous invite à réfléchir au présent, et qui sait, peut-être à entrevoir l’avenir.

  • 19h30 > Esplanade des Terres Neuves (sous chapiteau) La Cité Cirque – CREAC
  • Cirque - Sous la toile de Jheronimus, Les Colporteurs
Sous la toile de Jheronimusest une divagation circassienne à travers

le triptyque Le Jardin des délices de Jérôme Bosch. Entre poésie, humour grotesque et haute voltige, le spectacle ouvre et traverse l’étrange tableau imaginé par le peintre. Sous une lumière et des images numériques, les interprètes évoluent dans une fantaisie d’où se dégagent tentation, volupté et chaos diabolique.

  • 19h30 > TnBA
  • Théâtre - Eva Perón & L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, Théâtre Marcial Di Fonzo Bo

Marcial Di Fonzo Bo et les acteurs du Théâtre National Cervantès de Buenos Aires célèbrent l’enfant iconoclaste du théâtre argentin. Avec Perón, Copi signe une pièce drôle et érotique où le travestissement fait un bras d’honneur au destin, au pouvoir et à l’argent. AvecL’Homosexuel, l’auteur nous entraîne en Sibérie dans un infernal chassé-croisé où la nature des sexes n’est guère assurée. Marcial Di Fonzo Bo nous donne le plaisir d’entendre à nouveau le rire révolté et bienfaiteur de Copi.

  • 21h00 > Théâtre Jean-Vilar — Le Plateau, Ville d’Eysines
  • Théâtre d’objet, Vidéo - Birdie, Agrupación Señor Serrano

Deux mirages. D’un côté les guerres, les sécheresses, l’instabilité politique, les conditions sanitaires déplorables. D’un autre côté, les supermarchés pleins, la liberté, le respect des droits de l’homme, la prospérité… Et entre les deux, des nuées d’oiseaux migrateurs.Birdieest une performance multimédia avec de la vidéo en direct, des objets,Les Oiseauxde Hitchcock revisités, une migration de 2 000 miniatures d’animaux et trois interprètes manipulant ce monde en désordre avec humour, engagement et humanité.

jeudi 12 octobre 2017

  • 19h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Bedford Park – Cycle 1, Laura Bazalgette / Fond Vert
Peter Niles, 34 ans, artiste, célibataire et sans enfant, a quitté Oak Bluffs. Il vit désormais dans un studio à Bedford Park. Soudain, il reçoit une lettre de son père disparu depuis plusieurs années. En quête de réconciliation avec son histoire intime, Peter commence alors un voyage existentiel à travers les paysages d’Amérique du Nord. Tour à tour auteur et sujet du récit, il se raconte. Une fiction se construit tandis que Peter, sans cesse déplacé, traversé de mouvements introspectifs, éprouve sous nos yeux le tumulte des évènements.

  • 19h30 > TnBA
  • Théâtre - Eva Perón & L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, Théâtre Marcial Di Fonzo Bo

Marcial Di Fonzo Bo et les acteurs du Théâtre National Cervantès de Buenos Aires célèbrent l’enfant iconoclaste du théâtre argentin. Avec Perón, Copi signe une pièce drôle et érotique où le travestissement fait un bras d’honneur au destin, au pouvoir et à l’argent. AvecL’Homosexuel, l’auteur nous entraîne en Sibérie dans un infernal chassé-croisé où la nature des sexes n’est guère assurée. Marcial Di Fonzo Bo nous donne le plaisir d’entendre à nouveau le rire révolté et bienfaiteur de Copi.

  • 20h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

  • 21h00 > Théâtre Jean-Vilar — Le Plateau, Ville d’Eysines
  • Théâtre d’objet, Vidéo - Birdie, Agrupación Señor Serrano

Deux mirages. D’un côté les guerres, les sécheresses, l’instabilité politique, les conditions sanitaires déplorables. D’un autre côté, les supermarchés pleins, la liberté, le respect des droits de l’homme, la prospérité… Et entre les deux, des nuées d’oiseaux migrateurs.Birdieest une performance multimédia avec de la vidéo en direct, des objets,Les Oiseauxde Hitchcock revisités, une migration de 2 000 miniatures d’animaux et trois interprètes manipulant ce monde en désordre avec humour, engagement et humanité.

vendredi 13 octobre 2017

  • 18h00 > CAPC musée
  • Performance - Light Music, Lis Rhodes
Œuvre phare de l’Expanded Cinema, cette installation historique est souvent présentée comme une performance. Soulignant les aspects performatifs du cinéma, elle explore les relations entre la matérialité de la pellicule filmique, sa dimension sonore et l’interaction avec les spectateurs. DansLight Music, Lis Rhodes transpose visuellement une composition sonore par des projections

de lignes horizontales et verticales. Le film 16 mm est projeté sur deux écrans qui se font face, se déroulant comme une partition optique. Une œuvre immersive d’une grande intensité.

  • 19h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Bedford Park – Cycle 1, Laura Bazalgette / Fond Vert
Peter Niles, 34 ans, artiste, célibataire et sans enfant, a quitté Oak Bluffs. Il vit désormais dans un studio à Bedford Park. Soudain, il reçoit une lettre de son père disparu depuis plusieurs années. En quête de réconciliation avec son histoire intime, Peter commence alors un voyage existentiel à travers les paysages d’Amérique du Nord. Tour à tour auteur et sujet du récit, il se raconte. Une fiction se construit tandis que Peter, sans cesse déplacé, traversé de mouvements introspectifs, éprouve sous nos yeux le tumulte des évènements.

  • 19h30 > CAPC musée
  • Performance - Light Music, Lis Rhodes
Œuvre phare de l’Expanded Cinema, cette installation historique est souvent présentée comme une performance. Soulignant les aspects performatifs du cinéma, elle explore les relations entre la matérialité de la pellicule filmique, sa dimension sonore et l’interaction avec les spectateurs. DansLight Music, Lis Rhodes transpose visuellement une composition sonore par des projections

de lignes horizontales et verticales. Le film 16 mm est projeté sur deux écrans qui se font face, se déroulant comme une partition optique. Une œuvre immersive d’une grande intensité.

  • 19h30 > Esplanade des Terres Neuves (sous chapiteau) La Cité Cirque – CREAC
  • Cirque - Sous la toile de Jheronimus, Les Colporteurs
Sous la toile de Jheronimusest une divagation circassienne à travers

le triptyque Le Jardin des délices de Jérôme Bosch. Entre poésie, humour grotesque et haute voltige, le spectacle ouvre et traverse l’étrange tableau imaginé par le peintre. Sous une lumière et des images numériques, les interprètes évoluent dans une fantaisie d’où se dégagent tentation, volupté et chaos diabolique.

  • 20h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

  • 20h30 > TnBA
  • Théâtre - Eva Perón & L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, Théâtre Marcial Di Fonzo Bo

Marcial Di Fonzo Bo et les acteurs du Théâtre National Cervantès de Buenos Aires célèbrent l’enfant iconoclaste du théâtre argentin. Avec Perón, Copi signe une pièce drôle et érotique où le travestissement fait un bras d’honneur au destin, au pouvoir et à l’argent. AvecL’Homosexuel, l’auteur nous entraîne en Sibérie dans un infernal chassé-croisé où la nature des sexes n’est guère assurée. Marcial Di Fonzo Bo nous donne le plaisir d’entendre à nouveau le rire révolté et bienfaiteur de Copi.

  • 21h00 > CAPC musée
  • Performance - Light Music, Lis Rhodes
Œuvre phare de l’Expanded Cinema, cette installation historique est souvent présentée comme une performance. Soulignant les aspects performatifs du cinéma, elle explore les relations entre la matérialité de la pellicule filmique, sa dimension sonore et l’interaction avec les spectateurs. DansLight Music, Lis Rhodes transpose visuellement une composition sonore par des projections

de lignes horizontales et verticales. Le film 16 mm est projeté sur deux écrans qui se font face, se déroulant comme une partition optique. Une œuvre immersive d’une grande intensité.

samedi 14 octobre 2017

  • 7h30 > Marché de Blanquefort
  • Théâtre - Souk, une autre histoire du Maghreb, Dalila Boitaud / Uz et Coutumes

Les marchés sont des lieux de rencontres, de découvertes et de rituels.Soukest un étal pas tout à fait comme les autres au milieu du foiral. Rien à vendre : ni fruit, ni légume, mais de la poésie à partager dans les bruits de la ville. Lectures discrètes, jeux de théâtre, écoutes au casque, marquage au sol ou au ciel, déplacements poétiques… Uz et Coutumes rend un hommage à la littérature d’Afrique du Nord pour les passants, les clients, les convives. La rumeur monte et envahit doucement les lieux.

Marché de Blanquefort de 7h30 à 13h30.

  • 10h00 > Ambès
  • Aventure/Production FAB - Bal(l)ades aux confins, Grégory Edelein
Pour Deleuze et Guattari, «un territoire emprunte à tous les milieux, il les prend à bras le corps (bien qu’il reste fragile aux intrusions)».


Les Bal(l)ades aux confins
seront en quelque sorte cette intrusion dans le territoire, pour explorer les paysages aux frontières, aux antipodes de la métropole en trois lieux aux ambiances singulières. Nous emporterons avec nous deux parenthèses démesurées pour tenter de révéler les liens entre typo et topo graphie, porter notre attention sur les détails ou ouvrir des digressions. Enfilez vos chaussures de marche et prévoyez votre pique-nique, nous partons en ba(l)lade.

  • 11h00 > Quai des Queyries
  • Théâtre - Brâme ou Tu me vois crier, Papa ?, AlixM

« Une tentative de partie de chasse avec public dans le but de débusquer, mordre, traquer l’enfant qui est en chacun de nos connards sauvages profonds. En espérant que quelqu’un ne l’ait pas déjà empaillé fort pour nous. On fera comme si on était heureux et on improvisera des religions les yeux grands fermés avant d’être abattus ! Et si on voit des murs on tentera de se débattre juste au pied (comme des hérissons dépressifs morts). Sinon on pourra voler des cris aux modeux et aux proprés (aussi) et se piétiner tout seul entre midi et deux. Allez viens y’aura d’autres cons… Bisous…» A.M

  • 15h00 > Colonnes
  • Théâtre - Nous/Eux (Wij/ Zij), Carly Wijs / BRONKS

Beslan… une ville comme une autre en Russie. Le 1er septembre 2004, trente-cinq terroristes tchétchènes y ont pris d’assaut une école le premier jour de la rentrée des classes. 1139 personnes sont retenues dans l’établissement. Sans être tragique, Carly Wijs nous montre comment les enfants sont à même d’assumer — à leur manière— des situations extrêmes. Deux comédiens alertes et vivifiants jouent ces écoliers qui racontent, réfléchissent et nous emmènent dans la réflexion ; qui sont-ils, ces terroristes ? Et qui sommes-nous ?

  • 16h45 > Quai des Queyries
  • Théâtre - Brâme ou Tu me vois crier, Papa ?, AlixM

« Une tentative de partie de chasse avec public dans le but de débusquer, mordre, traquer l’enfant qui est en chacun de nos connards sauvages profonds. En espérant que quelqu’un ne l’ait pas déjà empaillé fort pour nous. On fera comme si on était heureux et on improvisera des religions les yeux grands fermés avant d’être abattus ! Et si on voit des murs on tentera de se débattre juste au pied (comme des hérissons dépressifs morts). Sinon on pourra voler des cris aux modeux et aux proprés (aussi) et se piétiner tout seul entre midi et deux. Allez viens y’aura d’autres cons… Bisous…» A.M

  • 18h00 > CAPC musée
  • Performance - Light Music, Lis Rhodes
Œuvre phare de l’Expanded Cinema, cette installation historique est souvent présentée comme une performance. Soulignant les aspects performatifs du cinéma, elle explore les relations entre la matérialité de la pellicule filmique, sa dimension sonore et l’interaction avec les spectateurs. DansLight Music, Lis Rhodes transpose visuellement une composition sonore par des projections

de lignes horizontales et verticales. Le film 16 mm est projeté sur deux écrans qui se font face, se déroulant comme une partition optique. Une œuvre immersive d’une grande intensité.

  • 19h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

  • 19h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Bedford Park – Cycle 1, Laura Bazalgette / Fond Vert
Peter Niles, 34 ans, artiste, célibataire et sans enfant, a quitté Oak Bluffs. Il vit désormais dans un studio à Bedford Park. Soudain, il reçoit une lettre de son père disparu depuis plusieurs années. En quête de réconciliation avec son histoire intime, Peter commence alors un voyage existentiel à travers les paysages d’Amérique du Nord. Tour à tour auteur et sujet du récit, il se raconte. Une fiction se construit tandis que Peter, sans cesse déplacé, traversé de mouvements introspectifs, éprouve sous nos yeux le tumulte des évènements.

  • 19h30 > CAPC musée
  • Performance - Light Music, Lis Rhodes
Œuvre phare de l’Expanded Cinema, cette installation historique est souvent présentée comme une performance. Soulignant les aspects performatifs du cinéma, elle explore les relations entre la matérialité de la pellicule filmique, sa dimension sonore et l’interaction avec les spectateurs. DansLight Music, Lis Rhodes transpose visuellement une composition sonore par des projections

de lignes horizontales et verticales. Le film 16 mm est projeté sur deux écrans qui se font face, se déroulant comme une partition optique. Une œuvre immersive d’une grande intensité.

  • 19h30 > Esplanade des Terres Neuves (sous chapiteau) La Cité Cirque – CREAC
  • Cirque - Sous la toile de Jheronimus, Les Colporteurs
Sous la toile de Jheronimusest une divagation circassienne à travers

le triptyque Le Jardin des délices de Jérôme Bosch. Entre poésie, humour grotesque et haute voltige, le spectacle ouvre et traverse l’étrange tableau imaginé par le peintre. Sous une lumière et des images numériques, les interprètes évoluent dans une fantaisie d’où se dégagent tentation, volupté et chaos diabolique.

  • 21h00 > CAPC musée
  • Performance - Light Music, Lis Rhodes
Œuvre phare de l’Expanded Cinema, cette installation historique est souvent présentée comme une performance. Soulignant les aspects performatifs du cinéma, elle explore les relations entre la matérialité de la pellicule filmique, sa dimension sonore et l’interaction avec les spectateurs. DansLight Music, Lis Rhodes transpose visuellement une composition sonore par des projections

de lignes horizontales et verticales. Le film 16 mm est projeté sur deux écrans qui se font face, se déroulant comme une partition optique. Une œuvre immersive d’une grande intensité.

  • 21h00 > Carré
  • Théâtre - Zvizdal Tchernobyl – si loin si proche, Groupe BERLIN

Le 26 avril 1986, un réacteur explose à la centrale de Tchernobyl. 350 000 personnes sont évacuées et des dizaines de villages rasés. Pétro et Nadia ont vécu toute leur vie à Zvizdal, près de la zone désertée. Philosophes de chaque instant, survivants de guerre lasse, ils n’ont jamais voulu quitter cet endroit, malgré la radioactivité. Filmé au fil du temps et des saisons par la compagnie Berlin, le couple d’octogénaires se révèle lentement. Un spectacle choc sur la « vie malgré tout », la pauvreté, l’espérance et surtout l’amour.

dimanche 15 octobre 2017

  • 10h00 > Villenave d'Ornon
  • Aventure/Production FAB - Bal(l)ades aux confins, Grégory Edelein
Pour Deleuze et Guattari, «un territoire emprunte à tous les milieux, il les prend à bras le corps (bien qu’il reste fragile aux intrusions)».


Les Bal(l)ades aux confins
seront en quelque sorte cette intrusion dans le territoire, pour explorer les paysages aux frontières, aux antipodes de la métropole en trois lieux aux ambiances singulières. Nous emporterons avec nous deux parenthèses démesurées pour tenter de révéler les liens entre typo et topo graphie, porter notre attention sur les détails ou ouvrir des digressions. Enfilez vos chaussures de marche et prévoyez votre pique-nique, nous partons en ba(l)lade.

  • 11h00 > Quai des Queyries
  • Théâtre - Brâme ou Tu me vois crier, Papa ?, AlixM

« Une tentative de partie de chasse avec public dans le but de débusquer, mordre, traquer l’enfant qui est en chacun de nos connards sauvages profonds. En espérant que quelqu’un ne l’ait pas déjà empaillé fort pour nous. On fera comme si on était heureux et on improvisera des religions les yeux grands fermés avant d’être abattus ! Et si on voit des murs on tentera de se débattre juste au pied (comme des hérissons dépressifs morts). Sinon on pourra voler des cris aux modeux et aux proprés (aussi) et se piétiner tout seul entre midi et deux. Allez viens y’aura d’autres cons… Bisous…» A.M

  • 15h00 > Carré
  • Théâtre - Zvizdal Tchernobyl – si loin si proche, Groupe BERLIN

Le 26 avril 1986, un réacteur explose à la centrale de Tchernobyl. 350 000 personnes sont évacuées et des dizaines de villages rasés. Pétro et Nadia ont vécu toute leur vie à Zvizdal, près de la zone désertée. Philosophes de chaque instant, survivants de guerre lasse, ils n’ont jamais voulu quitter cet endroit, malgré la radioactivité. Filmé au fil du temps et des saisons par la compagnie Berlin, le couple d’octogénaires se révèle lentement. Un spectacle choc sur la « vie malgré tout », la pauvreté, l’espérance et surtout l’amour.

  • 16h00 > Esplanade des Terres Neuves (sous chapiteau) La Cité Cirque – CREAC
  • Cirque - Sous la toile de Jheronimus, Les Colporteurs
Sous la toile de Jheronimusest une divagation circassienne à travers

le triptyque Le Jardin des délices de Jérôme Bosch. Entre poésie, humour grotesque et haute voltige, le spectacle ouvre et traverse l’étrange tableau imaginé par le peintre. Sous une lumière et des images numériques, les interprètes évoluent dans une fantaisie d’où se dégagent tentation, volupté et chaos diabolique.

  • 16h45 > Quai des Queyries
  • Théâtre - Brâme ou Tu me vois crier, Papa ?, AlixM

« Une tentative de partie de chasse avec public dans le but de débusquer, mordre, traquer l’enfant qui est en chacun de nos connards sauvages profonds. En espérant que quelqu’un ne l’ait pas déjà empaillé fort pour nous. On fera comme si on était heureux et on improvisera des religions les yeux grands fermés avant d’être abattus ! Et si on voit des murs on tentera de se débattre juste au pied (comme des hérissons dépressifs morts). Sinon on pourra voler des cris aux modeux et aux proprés (aussi) et se piétiner tout seul entre midi et deux. Allez viens y’aura d’autres cons… Bisous…» A.M

  • 17h00 > Carré
  • Théâtre - Zvizdal Tchernobyl – si loin si proche, Groupe BERLIN

Le 26 avril 1986, un réacteur explose à la centrale de Tchernobyl. 350 000 personnes sont évacuées et des dizaines de villages rasés. Pétro et Nadia ont vécu toute leur vie à Zvizdal, près de la zone désertée. Philosophes de chaque instant, survivants de guerre lasse, ils n’ont jamais voulu quitter cet endroit, malgré la radioactivité. Filmé au fil du temps et des saisons par la compagnie Berlin, le couple d’octogénaires se révèle lentement. Un spectacle choc sur la « vie malgré tout », la pauvreté, l’espérance et surtout l’amour.

lundi 16 octobre 2017

  • 18h30 > Maison Cantonale de la Bastide
  • Performance - Guintche, Marlene Monteiro Freitas

Ce solo provient d’une figure dessinée par Marlène Monteiro Freitas à partir de la mémoire d’un concert intituléGuintche. La figure a grandi, gagné de la vie, de l’autonomie, s’est rebellé. Le dessin crée des personnages dont le destin est la tricherie.Guintcheest la vie intense qui s’est formée et a surgi du fonds informe originel.

  • 20h30 > Maison Cantonale de la Bastide
  • Performance - Guintche, Marlene Monteiro Freitas

Ce solo provient d’une figure dessinée par Marlène Monteiro Freitas à partir de la mémoire d’un concert intituléGuintche. La figure a grandi, gagné de la vie, de l’autonomie, s’est rebellé. Le dessin crée des personnages dont le destin est la tricherie.Guintcheest la vie intense qui s’est formée et a surgi du fonds informe originel.

mardi 17 octobre 2017

  • 17h00 > La Zone du Dehors
  • FABlabla – Arpentage

L’Université Populaire de Bordeauxet le FAB s’associent pour proposer des temps d’échanges autour de la question de la frontière en écho à certains spectacles de la programmation.

ARPENTAGE
L’arpentage est une technique de lecture collective et subjective d’un livre théorique difficile d’accès. Cet outil invite chacun à lire une partie du livre, à la restituer au groupe, pour venir à bout d’écrits techniques. Il permet ainsi de désacraliser le savoir et de se l’approprier collectivement.

  • 20h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

  • 20h00 > Halle des Chartrons
  • Performance, Théâtre - Conférence de choses – modules, 2b company

Conférencier à l’esprit facétieux, Pierre Mifsud nous livre avec jubilation l’immensité de son savoir encyclopédique. Il nous entraine avec bonheur d’un sujet à l’autre, des bonbons Haribo à la philosophie de Descartes, de Goethe à Woody Allen, de la biodiversité à la Belgique, tissant ainsi de fil en aiguille, sous notre regard étonné, l’histoire du monde. Entre théâtre joyeux qui n’a de cesse de questionner et déambulation savante délirante, l’acteur sans effet et sans filet, traverse tel un équilibriste cette causerie où l’on rit beaucoup, s’étonne souvent et écoute toujours avec gourmandise. Chaque module est différent, et l’intégrale les revisite tous.

  • 21h00 > Carré + bord de scène en fin de représentation
  • Danse, Hip-hop - Immerstadje, Hamid Ben Mahi / Hors Série

AvecImmerstadje, le chorégraphe revient au début des années 80, époque marquée par la naissance du hip hop et par la folie de vouloir devenir autre, héros superbe en lutte contre les injustices du monde. Au plateau, cinq danseurs en rollers et costumes de voyageurs venus d’ailleurs, s’amusent et glissent sur le plateau à la recherche de sensations nouvelles, entre équilibre et déséquilibre, maitrise et abandon. Cette musique ludique des corps est rythmée par la parole et l’image d’enfants et d’adultes qui témoignent à leur tour de leurs moyens d’évasion.

mercredi 18 octobre 2017

  • 17h30 > Centre de loisirs (3/6 ans) - Parc de la Chêneraie
  • Musique vocale contemporaine - Impromptus musicaux, Chœur de Femmes de l’Opéra National de Bordeaux

BobChilcott,A Little Jazz Mass

De nouvelles balades musicales investissent des lieux insolites de la métropole. Après le succès de cette formule l’an passé avec la pièce Adam’s Lament d’Arvo Pärt, l’ONB et le FAB réitèrent une proposition musicale avecA Little Jazz Massde Bob Chilcott interprété par le Chœur de Femmes de l’Opéra National de Bordeaux.

  • 18h30 > Musée des Beaux-Arts
  • Performance, Théâtre - Conférence de choses – modules, 2b company

Conférencier à l’esprit facétieux, Pierre Mifsud nous livre avec jubilation l’immensité de son savoir encyclopédique. Il nous entraine avec bonheur d’un sujet à l’autre, des bonbons Haribo à la philosophie de Descartes, de Goethe à Woody Allen, de la biodiversité à la Belgique, tissant ainsi de fil en aiguille, sous notre regard étonné, l’histoire du monde. Entre théâtre joyeux qui n’a de cesse de questionner et déambulation savante délirante, l’acteur sans effet et sans filet, traverse tel un équilibriste cette causerie où l’on rit beaucoup, s’étonne souvent et écoute toujours avec gourmandise. Chaque module est différent, et l’intégrale les revisite tous.

  • 19h00 > Carré
  • Danse, Hip-hop - Immerstadje, Hamid Ben Mahi / Hors Série

AvecImmerstadje, le chorégraphe revient au début des années 80, époque marquée par la naissance du hip hop et par la folie de vouloir devenir autre, héros superbe en lutte contre les injustices du monde. Au plateau, cinq danseurs en rollers et costumes de voyageurs venus d’ailleurs, s’amusent et glissent sur le plateau à la recherche de sensations nouvelles, entre équilibre et déséquilibre, maitrise et abandon. Cette musique ludique des corps est rythmée par la parole et l’image d’enfants et d’adultes qui témoignent à leur tour de leurs moyens d’évasion.

  • 19h30 > TnBA
  • Danse - Bacchantes, prélude pour une purge, Marlene Monteiro Freitas

Danseuse et chorégraphe, Marlene Monteiro Freitas joue sur l’étrangeté et s’autorise toutes les audaces avec une gestuelle libérée et frondeuse. Elle cite Euripide pour nous entraîner dans un monde où s’affrontent les sentiments contradictoires : cohérence et folie, férocité et désir d’une vie paisible, apparence et dissimulation… Douze danseurs et musiciens se mesurent à la tragédie grecque dans une divine bacchanale, expressionniste et endiablée.

  • 20h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

jeudi 19 octobre 2017

  • 18h00 > Parc de S.E.S.S.A.D
  • Musique vocale contemporaine - Impromptus musicaux, Chœur de Femmes de l’Opéra National de Bordeaux

BobChilcott,A Little Jazz Mass

De nouvelles balades musicales investissent des lieux insolites de la métropole. Après le succès de cette formule l’an passé avec la pièce Adam’s Lament d’Arvo Pärt, l’ONB et le FAB réitèrent une proposition musicale avecA Little Jazz Massde Bob Chilcott interprété par le Chœur de Femmes de l’Opéra National de Bordeaux.

  • 19h30 > TnBA
  • Danse - Bacchantes, prélude pour une purge, Marlene Monteiro Freitas

Danseuse et chorégraphe, Marlene Monteiro Freitas joue sur l’étrangeté et s’autorise toutes les audaces avec une gestuelle libérée et frondeuse. Elle cite Euripide pour nous entraîner dans un monde où s’affrontent les sentiments contradictoires : cohérence et folie, férocité et désir d’une vie paisible, apparence et dissimulation… Douze danseurs et musiciens se mesurent à la tragédie grecque dans une divine bacchanale, expressionniste et endiablée.

  • 20h00 > Université de Bordeaux Victoire amphi Gintrac / module 3
  • Performance, Théâtre - Conférence de choses – modules, 2b company

Conférencier à l’esprit facétieux, Pierre Mifsud nous livre avec jubilation l’immensité de son savoir encyclopédique. Il nous entraine avec bonheur d’un sujet à l’autre, des bonbons Haribo à la philosophie de Descartes, de Goethe à Woody Allen, de la biodiversité à la Belgique, tissant ainsi de fil en aiguille, sous notre regard étonné, l’histoire du monde. Entre théâtre joyeux qui n’a de cesse de questionner et déambulation savante délirante, l’acteur sans effet et sans filet, traverse tel un équilibriste cette causerie où l’on rit beaucoup, s’étonne souvent et écoute toujours avec gourmandise. Chaque module est différent, et l’intégrale les revisite tous.

  • 20h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

  • 21h00 > La Vacherie
  • Performance, Théâtre - ACTIONS, Nicolas Cilins / Yan Duyvendak / Nataly Sugnaux

Comment les réfugiés vivent-ils ? Avec quels moyens répondent-ils aux exigences des administrations ? Des demandeurs d’asile accompagnés d’interprètes, des militants associatifs, des politiques, le public et deux journalistes sont en cercle pour une rencontre construite et rythmée. Les migrants ne racontent pas leur périple jusqu’en France, mais mettent l’accent sur leurs conditions de vie et d’accueil en Europe. Le théâtre est politique par essence, pour Yan Duyvendak et ses acolytes, c’est d’abord le lieu du passage à l’acte.

vendredi 20 octobre 2017

  • 20h00 > Forum des Arts & de la Culture module 4
  • Performance, Théâtre - Conférence de choses – modules, 2b company

Conférencier à l’esprit facétieux, Pierre Mifsud nous livre avec jubilation l’immensité de son savoir encyclopédique. Il nous entraine avec bonheur d’un sujet à l’autre, des bonbons Haribo à la philosophie de Descartes, de Goethe à Woody Allen, de la biodiversité à la Belgique, tissant ainsi de fil en aiguille, sous notre regard étonné, l’histoire du monde. Entre théâtre joyeux qui n’a de cesse de questionner et déambulation savante délirante, l’acteur sans effet et sans filet, traverse tel un équilibriste cette causerie où l’on rit beaucoup, s’étonne souvent et écoute toujours avec gourmandise. Chaque module est différent, et l’intégrale les revisite tous.

  • 20h00 > TnBA
  • Théâtre - Haskell Junction, Renaud Cojo / Ouvre le chien

À l’origine, le Haskell Opéra House de Stanstead où une ligne noire tracée sur le sol délimite une frontière qui donne lieu à quelques bizarreries. Ainsi, la scène est côté Canada, le public côté États-Unis. À l’heure où tant de migrants fuient leur pays, cette « odyssée paysagère », ancrée dans une scénographie fantasmée de paysages où se mêlent réalité et fiction, dévoile les traumatismes provoqués par les limites frontalières.

  • 20h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Spartoï, Pièce mythologique de science-fiction, Groupe Apache

Dans la mythologie grecque, les Spartoï ou Spartes, littéralement les « hommes semés », surgissent du sol et s’entretuent sauf cinq d’entre eux qui fonderont la ville de Thèbes. Ici, cinq Spartoï vont expérimenter un retour à la vie sauvage grâce à un code génétique modifié et tenter une nouvelle vie dans une zone radioactive de la planète. Huis clos tragi-comique, l’épopée proposée est enthousiasmante d’écriture, de jeunesse, de vivacité et de joie.

  • 21h00 > La Vacherie
  • Performance, Théâtre - ACTIONS, Nicolas Cilins / Yan Duyvendak / Nataly Sugnaux

Comment les réfugiés vivent-ils ? Avec quels moyens répondent-ils aux exigences des administrations ? Des demandeurs d’asile accompagnés d’interprètes, des militants associatifs, des politiques, le public et deux journalistes sont en cercle pour une rencontre construite et rythmée. Les migrants ne racontent pas leur périple jusqu’en France, mais mettent l’accent sur leurs conditions de vie et d’accueil en Europe. Le théâtre est politique par essence, pour Yan Duyvendak et ses acolytes, c’est d’abord le lieu du passage à l’acte.

samedi 21 octobre 2017

  • 7h30 > Marché de Blanquefort
  • Théâtre - Souk, une autre histoire du Maghreb, Dalila Boitaud / Uz et Coutumes

Les marchés sont des lieux de rencontres, de découvertes et de rituels.Soukest un étal pas tout à fait comme les autres au milieu du foiral. Rien à vendre : ni fruit, ni légume, mais de la poésie à partager dans les bruits de la ville. Lectures discrètes, jeux de théâtre, écoutes au casque, marquage au sol ou au ciel, déplacements poétiques… Uz et Coutumes rend un hommage à la littérature d’Afrique du Nord pour les passants, les clients, les convives. La rumeur monte et envahit doucement les lieux.

Marché de Blanquefort de 7h30 à 13h30.

  • 15h30 > Médiathèque de Mérignac
  • Performance, Théâtre - Conférence de choses – modules, 2b company

Conférencier à l’esprit facétieux, Pierre Mifsud nous livre avec jubilation l’immensité de son savoir encyclopédique. Il nous entraine avec bonheur d’un sujet à l’autre, des bonbons Haribo à la philosophie de Descartes, de Goethe à Woody Allen, de la biodiversité à la Belgique, tissant ainsi de fil en aiguille, sous notre regard étonné, l’histoire du monde. Entre théâtre joyeux qui n’a de cesse de questionner et déambulation savante délirante, l’acteur sans effet et sans filet, traverse tel un équilibriste cette causerie où l’on rit beaucoup, s’étonne souvent et écoute toujours avec gourmandise. Chaque module est différent, et l’intégrale les revisite tous.

  • 20h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Spartoï, Pièce mythologique de science-fiction, Groupe Apache

Dans la mythologie grecque, les Spartoï ou Spartes, littéralement les « hommes semés », surgissent du sol et s’entretuent sauf cinq d’entre eux qui fonderont la ville de Thèbes. Ici, cinq Spartoï vont expérimenter un retour à la vie sauvage grâce à un code génétique modifié et tenter une nouvelle vie dans une zone radioactive de la planète. Huis clos tragi-comique, l’épopée proposée est enthousiasmante d’écriture, de jeunesse, de vivacité et de joie.

dimanche 22 octobre 2017

  • 19h00 > Cours Mably
  • Musique vocale contemporaine - Impromptus musicaux, Chœur de Femmes de l’Opéra National de Bordeaux

BobChilcott,A Little Jazz Mass

De nouvelles balades musicales investissent des lieux insolites de la métropole. Après le succès de cette formule l’an passé avec la pièce Adam’s Lament d’Arvo Pärt, l’ONB et le FAB réitèrent une proposition musicale avecA Little Jazz Massde Bob Chilcott interprété par le Chœur de Femmes de l’Opéra National de Bordeaux.

lundi 23 octobre 2017

  • 19h00 > Théâtre des Quatre Saisons
  • Danse, Théâtre - Cheptel (Nouvelles du Parc Humain), Michel Schweizer / La Coma

Inclassable, bien qu’inscrit dans le champ chorégraphique, Michel Schweizer opère dans ses différentes créations un croisement entre la scène, les arts plastiques et une certaine idée de « l’entreprise ». Avec Cheptel, il choisit d’inviter une communauté d’enfants à vivre une expérience artistique. Il crée les conditions qui conduisent ces jeunes à un usage libéré et assumé de la parole. Vont-ils nous dire quelque chose ? Allons-nous les croire ?

mardi 24 octobre 2017

  • 10h00 > Place de la Victoire
  • Théâtre, Théâtre au casque - Un Hueco en la Ciudad (un trou dans la ville), Dérézo

Des acteurs équipés de micros HF, des spectateurs munis de casques audio qui regardent ces acteurs leur jouer en temps réel une fiction. Seuls les spectateurs casqués entendent. Regarder le monde transformé par notre présence. Arrêter quelque chose au cœur même de ce qui n’est plus fait pour s’arrêter : la ville. Trouer la ville. Dans ce trou se love une autre ville. Cette aventure est née, entre la France et la Colombie, de la rencontre entre le metteur en scène français Charlie Windelschmidt, des élèves comédiens colombiens et français du Théâtre National de Bretagne, ainsi que six auteurs colombiens.

  • 17h00 > Place Saint Projet
  • Théâtre, Théâtre au casque - Un Hueco en la Ciudad (un trou dans la ville), Dérézo

Des acteurs équipés de micros HF, des spectateurs munis de casques audio qui regardent ces acteurs leur jouer en temps réel une fiction. Seuls les spectateurs casqués entendent. Regarder le monde transformé par notre présence. Arrêter quelque chose au cœur même de ce qui n’est plus fait pour s’arrêter : la ville. Trouer la ville. Dans ce trou se love une autre ville. Cette aventure est née, entre la France et la Colombie, de la rencontre entre le metteur en scène français Charlie Windelschmidt, des élèves comédiens colombiens et français du Théâtre National de Bretagne, ainsi que six auteurs colombiens.

  • 19h00 > Théâtre des Quatre Saisons + bord de scène en fin de représentation
  • Danse, Théâtre - Cheptel (Nouvelles du Parc Humain), Michel Schweizer / La Coma

Inclassable, bien qu’inscrit dans le champ chorégraphique, Michel Schweizer opère dans ses différentes créations un croisement entre la scène, les arts plastiques et une certaine idée de « l’entreprise ». Avec Cheptel, il choisit d’inviter une communauté d’enfants à vivre une expérience artistique. Il crée les conditions qui conduisent ces jeunes à un usage libéré et assumé de la parole. Vont-ils nous dire quelque chose ? Allons-nous les croire ?

  • 20h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Spartoï, Pièce mythologique de science-fiction, Groupe Apache

Dans la mythologie grecque, les Spartoï ou Spartes, littéralement les « hommes semés », surgissent du sol et s’entretuent sauf cinq d’entre eux qui fonderont la ville de Thèbes. Ici, cinq Spartoï vont expérimenter un retour à la vie sauvage grâce à un code génétique modifié et tenter une nouvelle vie dans une zone radioactive de la planète. Huis clos tragi-comique, l’épopée proposée est enthousiasmante d’écriture, de jeunesse, de vivacité et de joie.

  • 21h00 > Carré
  • Théâtre - La Despedida, Mapa Teatro

À la lisière entre réalité et fiction, recourant au multimédia, à l’action plastique et aux installations sonores comme aux formes plus conventionnelles du théâtre, le Mapa Teatro met en scène sa propre vision de ces camps abandonnés par les FARC au lendemain de l’accord de paix. Tels des chercheurs, ils recueillent les empreintes du champ social et politique pour les réinvestir. Quatrième et dernier volet de leur Anatomie de la violence en Colombie, cette « ethno- fiction » dépasse la dimension locale pour interroger la fragilité de la mémoire.

mercredi 25 octobre 2017

  • 10h00 > Gare Saint-Jean Hall 1
  • Théâtre, Théâtre au casque - Un Hueco en la Ciudad (un trou dans la ville), Dérézo

Des acteurs équipés de micros HF, des spectateurs munis de casques audio qui regardent ces acteurs leur jouer en temps réel une fiction. Seuls les spectateurs casqués entendent. Regarder le monde transformé par notre présence. Arrêter quelque chose au cœur même de ce qui n’est plus fait pour s’arrêter : la ville. Trouer la ville. Dans ce trou se love une autre ville. Cette aventure est née, entre la France et la Colombie, de la rencontre entre le metteur en scène français Charlie Windelschmidt, des élèves comédiens colombiens et français du Théâtre National de Bretagne, ainsi que six auteurs colombiens.

  • 17h00 > Place Fernand Lafargue
  • Théâtre, Théâtre au casque - Un Hueco en la Ciudad (un trou dans la ville), Dérézo

Des acteurs équipés de micros HF, des spectateurs munis de casques audio qui regardent ces acteurs leur jouer en temps réel une fiction. Seuls les spectateurs casqués entendent. Regarder le monde transformé par notre présence. Arrêter quelque chose au cœur même de ce qui n’est plus fait pour s’arrêter : la ville. Trouer la ville. Dans ce trou se love une autre ville. Cette aventure est née, entre la France et la Colombie, de la rencontre entre le metteur en scène français Charlie Windelschmidt, des élèves comédiens colombiens et français du Théâtre National de Bretagne, ainsi que six auteurs colombiens.

  • 19h00 > Carré
  • Théâtre - La Despedida, Mapa Teatro

À la lisière entre réalité et fiction, recourant au multimédia, à l’action plastique et aux installations sonores comme aux formes plus conventionnelles du théâtre, le Mapa Teatro met en scène sa propre vision de ces camps abandonnés par les FARC au lendemain de l’accord de paix. Tels des chercheurs, ils recueillent les empreintes du champ social et politique pour les réinvestir. Quatrième et dernier volet de leur Anatomie de la violence en Colombie, cette « ethno- fiction » dépasse la dimension locale pour interroger la fragilité de la mémoire.

  • 19h30 > CAPC musée
  • Musique - Fiesta Locombia 100% Cumbia, Curupira feat. Sofia Rei et La Chiva Gantiva

La Chiva Gantiva s’impose comme la bombe incendiaire de la cumbia. Sur scène, champeta, chirimia, mapalé et cumbia sont déployés par un collectif hors norme dont l’énergie dépasse l’entendement !

À l’avant-garde depuis les années 2000, Curupira mêle tradition et expressions urbaines dans un grand melting-pot où le funk, le rock et le jazz s’entrechoquent aux folklores caribéens. Innovant, jubilatoire, et irrésistiblement dansant.

  • 20h00 > La Manufacture Atlantique
  • Théâtre - Spartoï, Pièce mythologique de science-fiction, Groupe Apache

Dans la mythologie grecque, les Spartoï ou Spartes, littéralement les « hommes semés », surgissent du sol et s’entretuent sauf cinq d’entre eux qui fonderont la ville de Thèbes. Ici, cinq Spartoï vont expérimenter un retour à la vie sauvage grâce à un code génétique modifié et tenter une nouvelle vie dans une zone radioactive de la planète. Huis clos tragi-comique, l’épopée proposée est enthousiasmante d’écriture, de jeunesse, de vivacité et de joie.

renseignements

Voir les lieux de spectacles : http://fab.festivalbordeaux.com/fr/infos-pratiques/lieux-de-spectacles/

acces

En Voiture 4 autoroutes vous permettent de rejoindre Bordeaux : L’A10 depuis Paris en passant par Orléans, Tours et Poitiers L’A62 depuis Toulouse L’A89 depuis Lyon en passant par Clermont-Ferrand et Périgueux L’A65 depuis l’Espagne en passant par Bayonne Temps de trajet indicatifs : Paris – 6h Toulouse – 2h30 Poitiers – 2h40 Marseille – 6h Lyon – 5h20 La Rochelle – 2h Bayonne – 2h Pensez au covoiturage ! Tram, bus Un large réseau de transport en commun dessert Bordeaux et sa métropole. Retrouver toutes les informations sur le site TBM Depuis Rennes, Paris, Lyon, Marseille, Barcelone, Bruxelles… rejoignez Bordeaux via les bus longue distance En avion Envolez-vous vers le festival en passant par l’aéroport de Bordeaux-Mérignac Tél. +33 (0)5 56 34 50 50 Des navettes assurent la liaison entre l’aéroport et la gare de Bordeaux en 30 mins. La liane 1 vous permettra également de rejoindre le centre de Bordeaux. En taxi Un seul numéro à joindre 7j/7 – 24h/24 : Taxi télé Bordeaux – Tél +33 (0)5 56 96 00 34

Se loger

Besoin de trouver où vous loger à l’occasion du festival ?!

Les Hôtels Mercure vous accueillent tout au long de votre séjour sur Bordeaux et ses environs.

L’Office de Tourisme de Bordeaux Métropole vous aide également à préparer votre venue en vous présentant divers options d’hébergement sur son site internet.

Festival(s) à proximité

Vous aimerez aussi...