édito de Paul Fournier, président de France Festivals

Les festivals sont vivants !

 

Et pourtant, l’année 2020 aura éprouvé nombre d’entre eux.

 

Tout en se protégeant de la déflagration provoquée par les annulations successives depuis mars jusqu’à aujourd’hui, ils ont su avec agilité rebondir, s’adapter, inventer pour pouvoir être, d’une façon ou d’une autre, au rendez-vous avec les artistes et le public. Et aujourd’hui, c’est avec un enthousiasme intact qu’ils préparent leur prochaine édition.

 

En cette période tourmentée et emplie d’incertitudes, France Festivals a su être aux côtés de ses adhérents, toujours en lien avec d’autres organisations fédérales et syndicales, de même qu’avec les services de l’État.

 

La dynamique impulsée par la ministre de la Culture, dès son arrivée en juillet dernier, conjuguée à l’expertise de France Festivals, a permis à la fédération de devenir un véritable interlocuteur pour alimenter la réflexion en cours autour de la politique en faveur des festivals.

 

L’Acte II des États généraux, qui se tiendra à Bourges en mai prochain, devrait permettre à la Ministre de présenter une réelle politique publique d’accompagnement, d’observation et de structuration de notre secteur, aussi fragile qu’indispensable à la vie culturelle et artistique de notre pays.

 

Paul Fournier, président de France Festivals